Projet de loi sur l’ergothérapie

DMF et l’association VALENTIN APAC, une association de porteurs d’anomalies génétiques (http://www.valentin-apac.org/ ) sont à l’origine d’un projet de loi pour la prise en charge des frais liés aux séances d’ergothérapie.

Proposition de loi n°3008

Nous vous tiendrons informés des événements.

FEVRIER 2017

Le projet est toujours soutenu par un groupe de députés, cependant les échéances électorales de mai prochain repoussent l’examen du texte.

Ce projet a pour objectif de mettre à la portée de toutes les familles les bilans puis les soins indispensables à leur enfant pour gagner leur autonomie dans les actes de la vie quotidienne (repas, habillage, écriture, …).

La prise en charge en ergothérapie n’est possible aujourd’hui que dans le secteur hospitalier et non en libéral.

L’ergothérapie n’est pas un soin de confort !

Aujourd’hui, ne pas pouvoir payer le bilan ergothérapie,

c’est ne pas pouvoir accéder au diagnostic de dyspraxie !

c’est ne pas pouvoir demander une prise en charge !

c’est ne pas pouvoir aider son enfant !