Tous les articles par Sandrine Mularoni

Maman de 2 garçons de 13 et 11 ans (dyspraxique). Membre de DMF depuis 2010. Responsable DMF 77 et DMF 93 depuis 2011.

INFORMEZ VOUS SUR VOS DROITS

POURQUOI ?

DMF vous recommande vivement de vous informer sur vos droits car vous aurez besoin d’anticiper de nombreuses démarches tout au long de votre parcours (ou celui de votre enfant). Pour les mener à bien, il faut connaitre les attendus, les acteurs, la composition des dossiers à préparer..

Donc, tout comme le parcours diagnostic, faire reconnaitre ses droits quand on est dys est un parcours du combattant.

Ne baissez pas les bras, ne laissez personne prendre les décisions qui VOUS concerne ou qui concerne VOTRE ENFANT !

« Quand un peuple ne défend plus ses libertés et ses droits, il est mur pour l’esclavage » Jean Jacques Rousseau

Vous vous rendrez compte que bien souvent, les personnes « de bons conseils » ne connaissent pas les textes applicables et vous recommanderons de NE PAS FAIRE DE DOSSIER AUPRES DE LA MDPH, pour éviter « que cela se sache et marque la personne, A VIE »,  alors que les notifications MDPH ont une durée d’une année, rarement plus pour les dys… et qu’à l’inverse, parce que les troubles dys sont invisibles, il y aura plutôt une tendance à ignorer le handicap de la personne concernée !

A chaque étape, votre association est à votre écoute pour vous aider. Notre expérience vous permettra de gagner un temps précieux.

Formation et l’insertion des élèves en situation de handicap. 

Une circulaire du ministère de l’Éducation nationale du 30 novembre 2016 porte sur la formation et l’insertion des élèves en situation de handicap.

Elle porte sur l’orientation, les procédures d’affectation en lycée professionnel, les aménagements de le scolarité, …

circulaire orientation

Activités pour les adhérents

Nos objectifs

Partager et comprendre

L’arrivée d’un diagnostic de dyspraxie bouscule tout sur son passage. Pour faire face, rassemblons nous, partageons et apprenons des expériences des familles qui sont plus avancées dans leurs parcours.

Parce que la seule consultation d’internet ne suffit pas à comprendre les actions à réaliser pour VOTRE enfant, une association peut vous apporter une vision experte et cohérente des démarches à engager, des rééducations à mettre en place, des étapes à anticiper.

Devenez acteurs avertis du parcours de votre enfant, décidez en pleine conscience de sa scolarisation et aidez le au mieux, c’est ce que vous propose DMF77.

Participez à des actions nationales en faveur des enfants dys.

Souffler…

Parce qu’on a tous besoin de moments de paix,  nous proposerons des sorties pour resserrer les liens entre les adhérents et favoriser les amitiés fantastiques.

Consultez notre agenda… et rejoignez nous !

Enseignants et professionnels de l’éducation

Bienvenue sur notre site !

Vous cherchez à comprendre ce qu’il faut mettre en place pour des élèves dys(praxiques) au sein de votre établissement et vous ne trouvez pas de conseils adaptés à votre situation.

Vous avez un élève dyspraxique en CM2 et vous ne savez que conseiller en terme d’établissements dans le secondaire ?

Vous êtes Auxilliaire de vie scolaire et vous êtes démuni(e) face à la dyspraxie.

Vous êtes conseiller d’orientation et vous vous posez des questions sur les formations et métiers qui pourraient convenir à un(eà élève dyspraxique …

Vous exercez au sein d’une cellule handicap universitaire et vous n’avez jamais entendu parlé de dyspraxie.

DMF77 peut vous renseigner utilement et propose de se déplacer au sein de vos établissements.

Contactez-nous !

A bientôt.

 Vos questions…

Et si c’était juste de la paresse ?

Un enfant « dys » est bien souvent incompris par son propre entourage. La famille et les enseignants peuvent interpréter l’écart entre les performances intellectuelles (intelligence normale voire supérieure et langage oral performant) et les résultats scolaires très variables  comme une manifestation de paresse, d’immaturité, de manque de volonté.  Les réprimandes et punitions plongent l’enfant dans l’anxiété et il perd confiance. Il n’est pas rare qu’il déprime véritablement. Les bilans qui permettent la pose d’un diagnostic de « dys » sont standardisés, très coûteux et complexes. Cela exclut tout « effet de mode » ou « caprice parental ».

Les aménagements doivent être réfléchis et issus des bilans de CET enfant, et non des copier-coller sans prise en compte des spécificités.  Ce qui convient à certains, ne convient pas à d’autres. N’imaginez pas pouvoir reproduire pour tous vos élèves dys(praxiques) ce que vous avez fait pour le premier que vous avez eu en classe…

Pourquoi la famille apportent différents bilans, à plusieurs mois d’intervalle ?

Un diagnostic de troubles des apprentissages requiert des bilans dans différentes spécialités (neuropsychologie, psychomotricité, neurovision, ergothérapie, orthophonie). Il n’est pas rare que tous ces bilans prennent environ une annéé, voire plus !, c’est pourquoi vous pourrez voir la liste des aménagements complétée au fil de l’eau.  Ces aménagements  sont dictés par la nécessité clinique et non par une volonté de sur-protection. Prenez le temps de les lire et échanger sur la mise en œuvre concrète.

L’Enseignant Référent Handicap est le premier interlocuteur, mais les échanges avec la famille sont indispensables. Après tout, ce sont les parents qui connaissent le mieux cet enfant…

Pensez également à échanger avec l’ergothérapeute lorsque des séances sont prévues dans l’établissement.

Précocité et dyspraxie  ?

La précocité n’exclut pas une dyspraxie, la dyspraxie n’exclut pas une précocité. La précocité ne gomme absolument pas la nécessité de contournement du handicap (vous pouvez être précoce et en fauteuil roulant, votre précocité ne vous permettra pas de remarcher…). Le handicap ne tue pas la précocité.

Y-a-t-il un « guide de survie » pour l’enseignant ayant des élèves dys en classe ?

manuel_de_survie_pour_les_profs

En provenance du site d’une enseignante engagée et dys ! http://guerrieri.weebly.com/

Site conseillé :  https://sites.google.com/site/dralainpouhet/pour-les-enseignants

 

Professionnels de santé

Bonjour et bienvenue sur notre site,

Vous souhaitez diriger vos patients vers notre association afin qu’ils bénéficient de conseils appropriés pour la gestion du quotidien de leur enfant, la coordination des nombreuses rééducations, la scolarisation, l’orientation  (…), n’hésitez pas à leur communiquer l’adresse de notre site et la plaquette de notre association.

Parce que le seul diagnostic de dyspraxie ne permet pas aux familles de savoir que faire, ni comment faire, une association nationale de près de 1 000 adhérents, existant depuis plus de 10 ans, capitalise de nombreuses expériences et pourra les accompagner tout au long d’un parcours souvent bien compliqué.

Vous pouvez  nous faire connaître en affichant notre plaquette dans votre  salle d’attente (2016_10_DMF 77 plaquette finaleou en la tenant à disposition de vos patients.

Nous tenons à votre disposition des clés USB avec des documents intéressants, pour constituer des dossiers consultables dans vos salles d’attente par les familles que vous recevez. Contactez nous pour en disposer.

Vous pouvez également adhérer à notre association pour œuvrer avec nous en faveur d’une meilleure reconnaissance de ce handicap invisible.

Vous pouvez également nous contacter pour la mise en oeuvre de réseaux de soins ou le développement de projets concernant les dys.

Merci pour votre soutien.

Pour nos adhérents et futurs adhérents,

Le CA de DMF 77